AT : Les Emotions – les réactions positives 2/2

Bonjour,

Un nouvel outil du coach a été mis en ligne sur le site Coaching-GH.

  • Thème : Les outils de l’Analyse Transactionnelle.
  • Sujet : Les réactions positives face aux émotions 1/2.

Extrait de la page :

Les EMOTIONS : ce qui fait de nous des humains.

Les réactions positives face aux émotions

Dans l’expression des émotions, il y a deux points extrêmement important à surveiller :

  1. Gardez la responsabilité de vos émotions
  2. Exprimez-vous sur le comportement et non sur l’identité de la personne

1) Comment garder la responsabilité de vos émotions

Vous avez sans doute déjà entendu (voire prononcé) des phrases comme celles ci-dessous :
responsabilité

  • « Tu m’as mis en colère ».
  • « Il m’a forcé à sortir de mes gongs ».
  • « Toute cette misère me rend triste ».
  • « Tu m’as fait peur ».
  • « Il m’énerve ».
  •  » Il m’a fait explosé de rire »

Tous ces exemples d’expressions rejettent sur l’autre le fait que vous éprouviez une émotion. Comme si les autres étaient responsables de vos émotions. Si c’était le cas, celui qui vous énerve ou vous met en colère énerverait tout le monde et mettait en colère tout le monde. Or ce qu’est pas le cas. Vos émotions vous appartiennent, c’est vous qui les ressentez, les gérez, les exprimez. Alors ne rejetez pas la responsabilité de vos émotions sur l’autre ou les autres ou le monde. L’effet pervers de rejeter la responsabilité sur l’autre ou les autres ou le monde, c’est que vous n’y êtes pour rien, vous subissez en fait, donc vous ne pouvez rien faire, vous êtes même peut être une victime. Et si vous ne pouvez rien faire, c’est tout simplement déresponsabilisant.

Pour rester dans le registre des réactions positives face à ses émotions,


La suite de cette page est réservée aux abonnés.

Si vous êtes abonné(e) et connecté(e), vous pouvez voir la page complète en cliquant ICI .

Si vous n’êtes pas abonné, vous pouvez le devenir en cliquant ICI.

Bonne lecture.

Gilles Hidoux
06.61.77.73.34
gilles@coaching-gh.com
http://coaching-gh.com

AT : Les Emotions – Les réactions positives 1/2

Bonjour,

Un nouvel outil du coach a été mis en ligne sur le site Coaching-GH.

  • Thème : Les outils de l’Analyse Transactionnelle.
  • Sujet : Les réactions positives face aux émotions 1/2.

Extrait de la page :

Les EMOTIONS : ce qui fait de nous des humains.

Réactions positives face aux émotions

Rappel

colere autoriséeComme nous l’avons déjà vu dans les pages précédentes spécifiques à chacune des émotions de base, la réaction positive à une émotion est avant tout de l’accepter, d’en comprendre le message et de l’exprimer.

Ce qui pourrait se résumer par :

  1. Accepter de ressentir des émotions
    • c’est naturel et c’est ce qui fait de nous des êtres humains (nous ne pouvons pas nous empêcher de ressentir des émotions)
    • chaque émotion est porteuse d’un message important pour nous (dépendant de l’émotion)
    • nos émotions nous appartiennent, ce ne sont pas les autres qui nous envoient des émotions ou provoque en nous des émotions
  2. Gérer le ressenti de ses émotions
    • repérer les manifestations physiologiques de vos émotions
    • identifier au plus vite la cause de l’émotion (dépendant de l’émotion)
    • répondre à cette cause et pas à l’émotion elle-même
  3. Accepter d’exprimer ses émotions, toutes ses émotions
    • d’intensité adaptée
    • de durée adaptée

Les émotions facilitent la communication

Il est très utile dans la communication, même professionnelle, de dire et d’exprimer ce que l’on ressent, même émotionnellement. Pourquoi ?


La suite de cette page est réservée aux abonnés.

Si vous êtes abonné(e) et connecté(e), vous pouvez voir la page complète en cliquant ICI .

Si vous n’êtes pas abonné, vous pouvez le devenir en cliquant ICI.

Bonne lecture.

Gilles Hidoux
06.61.77.73.34
gilles@coaching-gh.com
http://coaching-gh.com

AT : Les Emotions – la métaphore 1 – cocotte minute 2/2

Bonjour,

Un nouvel outil du coach a été mis en ligne sur le site Coaching-GH.

  • Thème : Les outils de l’Analyse Transactionnelle.
  • Sujet : Une métaphore sur les émotions : la cocotte minute 2/2.

Extrait de la page :

Les EMOTIONS : ce qui fait de nous des humains.

La métaphore de la cocotte minute

Chaque cocotte minute spéciale émotion, comme toutes les cocottes minute, est construite de base avec les quatre soupapes en état de fonctionnement. Plusieurs dysfonctionnements peuvent apparaître au cours de la vie de cette cocotte minute :

  1. Un seuil de soupape qui s’affaiblit et se déclenche trop rapidement,
  2. Un seuil de soupape qui se durcit et se déclenche trop tardivement,
  3. Une soupape qui petit à petit s’est encrassée et qui laisse passer difficilement la pression contenue,
  4. Une soupape complètement encrassée qui ne se déclenche plus du tout,
  5. Plusieurs soupapes en dysfonctionnement.

soupape-verteLes émotions sont biologiquement naturelles et viendront inéluctablement remplir la cocotte minute. Une fois la pression « normale » atteinte, cette pression doit sortir. Que se passent-ils dans ces différents dysfonctionnements ?


La suite de cette page est réservée aux abonnés.

Si vous êtes abonné(e) et connecté(e), vous pouvez voir la page complète en cliquant ICI .

Si vous n’êtes pas abonné, vous pouvez le devenir en cliquant ICI.

Bonne lecture.

Gilles Hidoux
06.61.77.73.34
gilles@coaching-gh.com
http://coaching-gh.com

AT : Les Emotions – la métaphore 1 – cocotte minute 1/2

Bonjour,

Un nouvel outil du coach a été mis en ligne sur le site Coaching-GH.

  • Thème : Les outils de l’Analyse Transactionnelle.
  • Sujet : Une métaphore sur les émotions : la cocotte minute 1/2.

Extrait de la page :

Les EMOTIONS : ce qui fait de nous des humains.

La métaphore de la cocotte minute

Vous connaissez toutes et tous cet objet présent dans presque toutes les cuisines : l’autocuiseur ou la cocotte minute. Cet objet fait pour cuire les aliments base son fonctionnement sur deux concepts :
cocotte-minute

  • d’être capable d’absorber une certaine température et une certaine pression pendant un certain temps (ce qui produit la bonne cuisson, donc la bonne nourriture),
  • puis une fois un seuil atteint laisser sortir cette pression plus ou moins violemment et plus ou moins longtemps à travers une soupape dite de sécurité.

 
On pourrait assimiler notre système d’émotions et de gestion de nos émotions à une cocotte minute. Ne dit-on pas au sujet de nos émotions « je me suis contenu un certain temps et puis j’ai explosé de colère » ou encore « c’est la parole de trop, la goutte qui a fait déborder le vase et la tristesse m’a envahi ». Mais la cocotte minute de nos émotions est particulière. Cette cocotte minute comporte quatre soupapes, quatre soupapes différentes, une soupape pour chacune de nos quatre émotions.

Quand la cocotte minute fonctionne bien.

Cocotte-minuteLe fonctionnement de cette cocotte minute d’émotions serait le suivant. La vie que nous menons, les expériences que nous rencontrons et la manière dont nous gérons ces expériences viendraient remplir la cocotte minute avec nos ressentis de colère, de peur, de tristesse et de joie. Et puis au bout d’un certain temps ou d’une certaine intensité, notre seuil d’acceptation étant atteint (nous ne sommes pas non plus obligé de réagir au quart de tour), la soupape de l’émotion concernée se déclenche et laisse échapper l’expression de cette émotion.
 
Un fonctionnement normal ferait que dès que notre seuil d’acceptation :


La suite de cette page est réservée aux abonnés.

Si vous êtes abonné(e) et connecté(e), vous pouvez voir la page complète en cliquant ICI .

Si vous n’êtes pas abonné, vous pouvez le devenir en cliquant ICI.

Bonne lecture.

Gilles Hidoux
06.61.77.73.34
gilles@coaching-gh.com
http://coaching-gh.com

AT : Les Emotions de base – la Joie 3/3

Bonjour,

Un nouvel outil du coach a été mis en ligne sur le site Coaching-GH.

  • Thème : Les outils de l’Analyse Transactionnelle.
  • Sujet : Les émotions de base : la joie 3/3.

Extrait de la page :

Les EMOTIONS : ce qui fait de nous des humains.

Nous avons vu dans l’article précédent « AT : les émotions – les familles d’émotions » qu’il existait 4 émotions de base, 4 émotions qui agissent sur nous et sur lesquelles nous pouvons agir. Nous avons également vu dans l’article « AT : les émotions – mes émotions et moi » que, même si nous disposions dès la naissance de ce registre de 4 émotions, notre éducation et nos expériences de vie font que nous utilisons plus ou moins ces 4 émotions de base.

Dans les pages qui suivent nous allons aborder la gestion de l’émotion « la joie ».

Gestion de la joie

Ce qu’il ne faut pas faire

Je commence par le chapitre « Ce qu’il ne faut pas faire » parce que naturellement c’est ce que nous avons tendance à faire, et ce que nous voyons ou entendons encore trop souvent.
Surtout ne pas se priver de la joie ni réduire la durée de son expression.

Pour nos propres joies :

  • nier sa joie, la refuser (ex : « Ce qui m’arrive c’est normal, pas la peine d’exprimer ma joie »)
  • avoir honte de ressentir de la joie (ex : « Avec la crise on ne peut pas rire » )
  • penser qu’il n’y a rien à faire avec la joie (ex : « Il reste du boulot à faire »)
  • vouloir ne ressentir aucune joie (ex : « La joie n’a pas sa place dans notre famille »)
  • ne jamais réfléchir à ses propres joies parce que c’est inutile

Pour les joies chez l’autre :

rabat-joie

  • nier ou refuser qu’ils éprouvent de la joie
  • se moquer de lui, de sa joie
  • considérer que sa joie est un problème
  • donner des conseils ou remarques « malsains » tels que « Tu n’es pas le seul à avoir ton bac, et alors », « C’est bien beau tout ça mais il faut se remettre au travail », « Bac+5, d’accord, ce n’est pas ça qui donne du boulot », « Si tu avais des résultats équivalents en maths, ce serait bien ».
  • juger la personne (les jugements ne sont que le reflet de notre propre vision)

Ce qu’il faut faire

Puisque la joie est le seul moyen de « remplir » notre réservoir d’énergie positive, il faut d’une part sauter sur toutes occasions pouvant nous apporter de la joie et d’autre part faire durer ces moments. Encore une fois tout est question de dosage.

On distingue 4 grandes familles de moments qui peuvent nous apporter du plaisir, de la joie :

  • les physio-plaisirs,
  • les socio-plaisirs,
  • les psycho-plaisirs,
  • les idéo-plaisirs.

Voyons comment chacun peut vous apporter de la joie …


La suite de cette page est réservée aux abonnés.

Si vous êtes abonné(e) et connecté(e), vous pouvez voir la page complète en cliquant ICI .

Si vous n’êtes pas abonné, vous pouvez le devenir en cliquant ICI.

Bonne lecture.

Gilles Hidoux
06.61.77.73.34
gilles@coaching-gh.com
http://coaching-gh.com

AT : Les Emotions de base – la Joie 2/3

Bonjour,

Un nouvel outil du coach a été mis en ligne sur le site Coaching-GH.

  • Thème : Les outils de l’Analyse Transactionnelle.
  • Sujet : Les émotions de base : la joie 2/3.

Extrait de la page :

Les EMOTIONS : ce qui fait de nous des humains.

Nous avons vu dans l’article précédent « AT : les émotions – les familles d’émotions » qu’il existait 4 émotions de base, 4 émotions qui agissent sur nous et sur lesquelles nous pouvons agir. Nous avons également vu dans l’article « AT : les émotions – mes émotions et moi » que, même si nous disposions dès la naissance de ce registre de 4 émotions, notre éducation et nos expériences de vie font que nous utilisons plus ou moins ces 4 émotions de base.

Dans les pages qui suivent nous allons poursuivre l’analyse de l’émotion « la joie ».

Fonctions de la joie :

La joie offre plusieurs fonctions importantes :

  • elle nous « remplit » en d’énergie positive (*),
  • elle pousse à aller vers les autres,
  • elle pousse à donner un coup de main aux autres,
  • elle nous rend plus créatif,
  • elle augmente notre capacité à partager et coopérer,
  • elle ouvre l’analyse et nous permet de mieux décider,
  • elle nous rend plus hardi.

(*) Il est important de prendre conscience que parmi les quatre émotions de base, la joie est la seule qui nous « remplit » d’énergie positive. Toutes les autres « consomment » notre énergie.

PompisteL’énergie dans le corps humain peut être vu comme le réservoir de carburant dans une automobile. Dès que l’on utilise une voiture, avancer, reculer, accélérer, freiner, ouvrir les vitres, mettre la radio on consomme du carburant. Et régulièrement il faut remettre du carburant dans le réservoir. Si vous oubliez de vous arrêter à la pompe à essence, vous finirez par tomber en panne. Avec les émotions c’est pareil.


La suite de cette page est réservée aux abonnés.

Si vous êtes abonné(e) et connecté(e), vous pouvez voir la page complète en cliquant ICI .

Si vous n’êtes pas abonné, vous pouvez le devenir en cliquant ICI.

Bonne lecture.

Gilles Hidoux
06.61.77.73.34
gilles@coaching-gh.com
http://coaching-gh.com

AT : Les Emotions de base – La Joie 1/3

Bonjour,

Un nouvel outil du coach a été mis en ligne sur le site Coaching-GH.

  • Thème : Les outils de l’Analyse Transactionnelle.
  • Sujet : Les émotions de base : la joie 1/3.

Extrait de la page :

Les EMOTIONS : ce qui fait de nous des humains.

Nous avons vu dans l’article précédent « AT : les émotions – les familles d’émotions » qu’il existait 4 émotions de base, 4 émotions qui agissent sur nous et sur lesquelles nous pouvons agir. Nous avons également vu dans l’article « AT : les émotions – mes émotions et moi » que, même si nous disposions dès la naissance de ce registre de 4 émotions, notre éducation et nos expériences de vie font que nous utilisons plus ou moins ces 4 émotions de base.

Dans les pages qui suivent nous allons analyser l’émotion « la joie ».

La joie

joie
La vue de ces images nous donnent presque envie de rire et d’éprouver de la joie. La joie est l’énergie du bien être. Elle élève, donne du ressort à nos actes.

Que ce soit suite à :

  • la réussite à un examen ou l’obtention de son permis de conduire,
  • la victoire au match de rugby de fin d’année à l’université,
  • la naissance de votre enfant,
  • la vue d’un paysage ou d’une musique qui vous envoute,
  • les retrouvailles avec un(e) ami(e),

la joie qui nous envahit fait briller nos yeux et illumine notre être tout entier.

La joie ne peut s’exprimer que si elle n’est pas polluée par une mauvaise expression des autres émotions de base que sont la peur, la colère et la tristesse. Beaucoup de gens font semblant d’être heureux parce que c’est socialement ce que l’on attend d’eux. La joie véritable est une émotion d’allégresse qui inonde notre cœur et notre corps de façon forte et spontanée. Elle guérit, elle fortifie, elle (re)donne confiance en soi.

Déclencheur de la joie :

Le déclencheur de la joie est …


La suite de cette page est réservée aux abonnés.

Si vous êtes abonné(e) et connecté(e), vous pouvez voir la page complète en cliquant ICI .

Si vous n’êtes pas abonné, vous pouvez le devenir en cliquant ICI.

Bonne lecture.

Gilles Hidoux
06.61.77.73.34
gilles@coaching-gh.com
http://coaching-gh.com

AT : Les Emotions de base – La Tristesse 3/3

Bonjour,

Un nouvel outil du coach a été mis en ligne sur le site Coaching-GH.

  • Thème : Les outils de l’Analyse Transactionnelle.
  • Sujet : Les émotions de base : la tristesse 3/3.

Extrait de la page :

Les EMOTIONS : ce qui fait de nous des humains.

Nous avons vu dans un article précédent « AT : les émotions – les familles d’émotions » qu’il existait 4 émotions de base, 4 émotions qui agissent sur nous et sur lesquelles nous pouvons agir. Nous avons également vu dans l’article « AT : les émotions – mes émotions et moi » que, même si nous disposions dès la naissance de ce registre de 4 émotions, notre éducation et nos expériences de vie font que nous utilisons plus ou moins ces 4 émotions de base.

Dans cette nous allons terminer l’analyse de l’émotion de base : « la tristesse ».

Gestion de la tristesse

Ce qu’il ne faut pas faire

Je commence par le chapitre « Ce qu’il ne faut pas faire » parce que naturellement c’est ce que nous avons tendance à faire, et ce que nous voyons ou entendons encore trop souvent. Il ne faut surtout pas garder la tristesse en soi (ou empêcher celle des autres de sortir). Au contraire il aider son expression.

Pour nos propres tristesses :

pleurer

pleurer

  • – nier sa tristesse, la refuser
  • – avoir honte de ressentir de la tristesse
  • – penser qu’il n’y a rien à faire contre la tristesse
  • – vouloir ne ressentir aucune tristesse
  • – maintenir ou aggraver la tristesse par un repli prolongé
  • – ne jamais réfléchir à ses propres tristesses parce que c’est désagréable

Pour les tristesses chez l’autre :


La suite de cette page est réservée aux abonnés.

Si vous êtes abonné(e) et connecté(e), vous pouvez voir la page complète en cliquant ICI .

Si vous n’êtes pas abonné, vous pouvez le devenir en cliquant ICI.

Bonne lecture.

Gilles Hidoux
06.61.77.73.34
gilles@coaching-gh.com
http://coaching-gh.com

AT : Les Emotions de base – La Tristesse 2/3

Bonjour,

Un nouvel outil du coach a été mis en ligne sur le site Coaching-GH.

  • Thème : Les outils de l’Analyse Transactionnelle.
  • Sujet : Les émotions de base : la tristesse 2/3.

Extrait de la page :

Les EMOTIONS : ce qui fait de nous des humains.

Nous avons vu dans un article précédent « AT : les émotions – les familles d’émotions » qu’il existait 4 émotions de base, 4 émotions qui agissent sur nous et sur lesquelles nous pouvons agir. Nous avons également vu dans l’article « AT : les émotions – mes émotions et moi » que, même si nous disposions dès la naissance de ce registre de 4 émotions, notre éducation et nos expériences de vie font que nous utilisons plus ou moins ces 4 émotions de base.

Dans les pages qui suivent nous allons poursuivre l’analyse de l’émotion de base : « la tristesse ».

Fonction de la tristesse

La tristesse à plusieurs fonctions :
tristesse

  • elle nous apprend à éviter les situations qui la provoquent (au moins pour celles qui sont évitables)
  • elle nous invite à nous retirer de l’action pendant un certain temps (et à se ressourcer à sa manière)
  • elle nous offre du temps pour comprendre ce qui se passe (et reconsidérer la situation sous un autre angle pour prendre de bonnes décisions)
  • elle attire l’attention, la sympathie, l’empathie des autres à notre égard (à condition toutefois de ne pas rester cloitré)
  • elle protège de l’agressivité des autres
  • elle fait partie du processus de deuil
  • votre vécu de la tristesse vous permettra de développer votre sympathie et votre empathie vis à vis de la tristesse des autres

Le défi est donc …


La suite de cette page est réservée aux abonnés.

Si vous êtes abonné(e) et connecté(e), vous pouvez voir la page complète en cliquant ICI .

Si vous n’êtes pas abonné, vous pouvez le devenir en cliquant ICI.

Bonne lecture.

Gilles Hidoux
06.61.77.73.34
gilles@coaching-gh.com
http://coaching-gh.com

AT : Les Emotions de base – La Tristesse 1/3

Bonjour,

Un nouvel outil du coach a été mis en ligne sur le site Coaching-GH.

  • Thème : Les outils de l’Analyse Transactionnelle.
  • Sujet : Les émotions de base : la tristesse 1/3.

Extrait de la page :

Les EMOTIONS : ce qui fait de nous des humains.

Nous avons vu dans un article précédent « AT : les émotions – les familles d’émotions » qu’il existait 4 émotions de base, 4 émotions qui agissent sur nous et sur lesquelles nous pouvons agir. Nous avons également vu dans l’article « AT : les émotions – mes émotions et moi » que, même si nous disposions dès la naissance de ce registre de 4 émotions, notre éducation et nos expériences de vie font que nous utilisons plus ou moins ces 4 émotions de base.

Dans les pages qui suivent nous allons analyser l’émotion de base : « la tristesse ».

La tristesse

Que de tristesseA la vue de ces images, que ce soit pour un enfant, un adulte ou une personne âgée, notre sensibilité s’éveille et nous aimerions pouvoir faire disparaitre cette tristesse affichée.
Que ce soit suite :

  • A une rupture amoureuse
  • La vente ou la destruction de la maison de votre enfance
  • Le décès de l’un de vos parents ou pire d’un enfant
  • La survenue d’un handicap
  • Un échec professionnel

la tristesse colore tout de gris sur son passage et se traduit par le vague à l’âme, le cafard, le blues ; elle nous pousse au repli sur nous-même, à se mettre dans un petit coin, à se faire oublier de tout le monde. La tristesse est l’émotion de la douleur, on se retrouve envahi par les sanglots.

On a le sentiment avec la douleur de perdre un peu nos repères. On est bancale, on n’est plus trop droit, on n’est plus trop vaillant, la tristesse balaye beaucoup de chose sur son passage. Nous avons l’impression que nous ne pourrons plus jamais vivre normalement. Et pourtant la tristesse peut nous apporter beaucoup dans notre évolution personnelle.

Toute vie est remplie de bons moments donc de joie et de bonheur, mais aussi de moments plus désagréables, de séparation, d’échec, donc de tristesse. Alors que peut nous apportez cette émotion que l’on a souvent tendance à combattre parce que nous voulons être heureux ?

Déclencheur de la tristesse :

Le déclencheur de la tristesse est …


La suite de cette page est réservée aux abonnés.

Si vous êtes abonné(e) et connecté(e), vous pouvez voir la page complète en cliquant ICI .

Si vous n’êtes pas abonné, vous pouvez le devenir en cliquant ICI.

Bonne lecture.

Gilles Hidoux
06.61.77.73.34
gilles@coaching-gh.com
http://coaching-gh.com