AT : les émotions de base – la peur 1/3

Les EMOTIONS : ce qui fait de nous des humains – la peur.

Nous avons vu dans un article précédent « AT : les émotions – les familles d’émotions » qu’il existait 4 émotions de base (colère, peur, tristesse et joie), 4 émotions qui agissent sur nous et sur lesquelles nous pouvons agir. Nous avons également vu dans l’article « AT : les émotions – mes émotions et moi » que, même si nous disposions tous dès la naissance de ce registre de 4 émotions, notre éducation et nos expériences de vie font que nous utilisons plus ou moins ces 4 émotions de base.

Dans les pages qui suivent nous allons analyser l’émotion de base « la peur ».

La peur

Exemples de peur
A voir ces images on pourrait avoir peur de la peur. Et pourtant on peut affirmer haut et fort que la peur est une émotion utile et même indispensable car elle nous met en alerte en cas de danger ressenti. Elle est notre instinct de survie en quelque sorte. Sans elle nous ne serions pas là, nos ancêtres non plus. Sans la peur nous n’aurions pas conscience du danger et nous mènerions des actions très risquées voire très dangereuses en y laissant assurément notre vie. La peur est un véritable radar interne qui nous guide face à tout ce qui peut constituer une menace pour notre bien être ou pour notre vie.

Déclencheur de la peur :

Le déclencheur de la peur est la perception d’un danger ou d’une menace pour celui qui ressent cette peur. Soit ce danger est réel, déjà là ou imminent, soit il est irréel, imaginaire. Pour notre cerveau c’est la même chose. La peur est une émotion par rapport au futur, par rapport à quelque chose qui n’est pas encore là mais qui pourrait arriver. Elle est donc subjective, elle évalue un danger potentiel. Dans tous les cas, que ce danger soit réel ou fantasmé, il est indispensable de réagir.

La peur est la résultante de l’existence d’un danger.

Peur = Danger ——– Danger = Peur

Remarque : La peur apparaît par rapport à la perception d’un danger. Elle est ponctuelle. Si le danger disparaît, la peur disparaît aussitôt. Si la peur persiste alors que le danger a disparu ou si la peur devient chronique on sort du registre de la peur pour entrer dans le registre de l’anxiété ou des pathologies liées à la peur. Ce registre n’est développé ni dans ce document ni dans ce programme.

Remarque : Si un danger se présente à vous, vous devez éprouver et exprimer de la peur. Si tel n’est pas le cas, c’est que vous filtrez plus ou moins l’expression de votre peur.
Peur ou pas peur !
A suivre : fonction et physiologie de l’émotion « peur » …

Gilles Hidoux
06.61.77.73.34
gilles@coaching-gh.com
http://coaching-gh.com

Vous pouvez aussi consulter : http://123depar.com, le site sur la Crise de Milieu de Vie.

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *